Denis Rivière, peintre réaliste français célèbre le sac plastique dans tous ses états depuis plus d’une décennie. La rencontre avec l’artiste, témoin de notre consommation, conjuguée avec la loi sur la transition énergétique sur les sacs et emballages plastiques jetables (bannis à partir de janvier 2017) ont fait de cette exposition une évidence.

De cette évidence est née la réflexion sur le sac de caisse, le sac de supermarché, qu’on prend, qui devient poubelle et que l’on jette, ou celui qu’on récupère lors d’un voyage au bout du monde et que l’on garde, pour sa valeur de souvenir.

Par son travail Denis Rivière donne au sac non seulement une valeur patrimoniale, il lui confère encore plus et lui offre le statut d’oeuvre d’art.